Pourquoi je suis devenu coiffeuse au naturel

Hier a été un moment mémorable qui restera toujours gravé à ma mémoire puisque c’est en date du 15 juin 2006 que mon papa Henri-Georges nous a quittés. Il était atteint d’un cancer de l’œsophage. Évidemment, nous étions tous bouleversés par cette nouvelle et son départ précipité.

L’histoire a commencé en décembre 2005 lorsqu’on nous avons appris cette triste nouvelle. Rapidement, je me suis mise à lire des articles sur le sujet pour apprendre et connaître tout sur ce type de cancer. Lors de mes lectures et mes recherches, plusieurs facteurs étaient responsables de cette maladie incluant les expositions fréquentes aux produits chimiques et toxiques. Que ces produits pouvaient avoir des effets immédiats sur la santé telles que des allergies, des intoxications, des brûlures et des cancers. Il faut savoir que mon père était un expert en matière des champs de culture et des engrais liquides. Il était un passionné de l’agriculture tout comme moi pour la coiffure. Il croyait sincèrement à l’importance d’une terre en santé et fertile afin que les agriculteurs puissent récolter en abondance, la saison venue. 

Dès le début de ma carrière en 1986, j’ai toujours été inquiète face à la toxicité des produits capillaires industriels que j’utilisais, sachant que ceux-ci pouvaient causer des risques d’allergies respiratoires, des réactions cutanées dues aux colorations classiques dites chimiques et aux produits coiffants. C’est en décembre 2005 que ma quête personnelle a commencé. Que j’ai ressenti l’urgence de faire ce changement de fond. De toute manière, ce changement s’imposait car je souffrais tout depuis le début de ma carrière, d’asthme professionnel et d’allergies cutanées.

Pour le bien de ma santé mais aussi celle de ma famille, c’est là que le concept de la coiffure bio et naturelle prenait tout son sens et que je ne referai jamais marche arrière.

Aujourd’hui, je veux dire à mon papa un grand merci pour cette expérience unique que j’ai vécue avec lui. Merci de m’avoir ouvert les yeux sur mes choix en matière de cosmétiques pour le bien de ma santé et la santé des gens de mon entourage.

Papa, c’est grâce à toi si je dis haut et fort aujourd’hui que je suis devenue coiffeuse au naturel. Et le plus beau dans cette belle histoire est que mes problèmes respiratoires sont disparus.

Je t’aime mon papou xox

 

 

Écrit par
More from Sylvie Boulet
Comment réussir un blond avec GREENLEAF-botanique
Voici un tuto qui vous aidera à comprendre le principe de la...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.