Comment optimiser la performance de la coloration végétale bio de Rodolphe & Co.

Principe & mode d’action – teintes & application – erreurs & limites

La coloration végétale professionnelle Organic Infused Colors et la coloration maison Greenleaf Botanique constituent un véritable soin éthique et sain pour les cheveux et le cuir chevelu tout en sublimant la chevelure. Mais, avant de se tourner vers une coloration 100 % naturelle, il est très important d’en connaître toutes les particularités afin d’optimiser sa performance et de profiter pleinement de ses bienfaits.

Sylvie Boulet, coiffeuse, coloriste et formatrice ainsi que Rodolphe Diotel, coiffeur et fondateur de la marque professionnelle Rodolphe & Co. nous en disent plus.

La coloration à base de plantes revient à la mode même si on sait que ce type de coloration existe depuis des milliers d’années. De plus en plus de femmes manifestent le désir de se tourner vers des colorations réellement naturelles. On parle souvent du henné lorsqu’il est question de coloration végétale, mais le henné n’est qu’une plante tinctoriale parmi tant d’autres.

La coloration à base de plantes est très différente de la coloration chimique au cours de laquelle le cheveu est oxydé de l’intérieur (réaction d’oxydoréduction). Les pigments végétaux viennent plutôt se fixer sur la kératine, la partie transparente qui recouvre le cheveu, et c’est ainsi que le mélange poudre végétale/eau colore la chevelure. L’oxydation se fera sur cette couche extérieure avec l’air et les UV.

La coloration végétale n’ouvre pas les écailles du cheveu vu l’absence d’ammoniaque ou d’un dérivé, l’éthanolamine (tout aussi nocif mais sans odeur), dont la fonction est d’écarter les écailles pour laisser pénétrer les pigments à l’intérieur de la fibre capillaire et la colorer à l’aide d’oxydants. C’est pour cette raison qu’avec une coloration 100 % végétale et naturelle il est impossible d’éclaircir la chevelure pour, par exemple, passer d’un brun à un blond ou d’un noir à un brun.

Les pigments des plantes tinctoriales se superposent les uns aux autres contrairement à ceux de la coloration chimique qui se mélangent entre eux. Cela permettra, entre autres, de couvrir jusqu’à 100 % des cheveux blancs soit tout en nuance en créant un effet mèches avec une seule application ou bien encore de mieux les couvrir à l’aide de deux applications, c’est-à-dire une précoloration de 30 minutes suivie de l’application de la teinte désirée.

Et le henné dans tout ça ?

Il existe deux types de hennés issus de deux plantes différentes : le henné neutre et le henné naturel cuivre-rouge. Ces plantes, originaires de l’Inde, des pays arabes mais aussi du Mexique, sont séchées puis broyées. Chez Rodolphe & Co. les poudres de henné, comme toutes les poudres des plantes utilisées, sont ultrafines (granulométrie de 150 microns).

Le henné naturel, Lawsonia inermis, est utilisé pour colorer les cheveux et leur apporter un soin profond. Les teintes vont du cuivré au rouge, en passant par l’acajou. Chez Rodolphe & Co., on le mélange aux autres poudres de plantes tinctoriales et ayurvédiques pour des soins supplémentaires et une déclinaison plus variée de nuances.

Le henné neutre, Cassia auriculata, ne colore pas, ou très légèrement, les cheveux les plus clairs. Utilisé dans certaines des teintes de la coloration végétale de Rodolphe & Co., il  gaine les cheveux et leur apporte force et vigueur.

Le henné colorant ne donne pas toujours le résultat souhaité selon la couleur initiale du cheveu. Le temps de pose et la température de l’eau entrent bien sûr en considération mais il faut aussi tenir compte de la texture et de la qualité des cheveux. De plus, comme ce henné colore de manière définitive, si la coloration est ratée, il est très compliqué voire même impossible de revenir en arrière. Sur des cheveux blonds, le henné naturel peut rapidement tourner au cuivré. Pour couvrir des cheveux blancs ou simplement sublimer une chevelure naturellement blonde, il est préférable de ne pas faire de précoloration mais d’appliquer la teinte Blond foncé/Dark blonde ou Blond doré/Golden blonde. D’où l’importance de bien s’informer auprès des cosméticiennes ou des coloristes pour un bon diagnostic couleur, souligne le coiffeur et créateur, Rodolphe.

Quelle teinte choisir pour ses cheveux?

Naturelle et pure, aucune des couleurs végétales de la gamme Rodolphe & Co. ne contient de picramate de sodium, ce sel métallique dérivé de l’acide picramique. Présent dans certains hennés soi-disant naturels, il a pour fonction d’accentuer la couleur et d’aider à mieux la fixer sur le cheveu. Par contre, les sels métalliques ont un effet assez similaire aux composants des colorations chimiques qui peuvent irriter le cuir chevelu et abîmer la chevelure.

Onze teintes sont à votre disposition que ce soit dans la ligne végétale professionnelle ou maison de Rodolphe & Co. Selon la couleur de départ et le résultat souhaité, utilisez-les soit seules ou en mélanges si vous avez un côté créatif, précise Sylvie.

Les cheveux doivent-ils être lavés avant de faire la coloration?

Les pigments tirent parti de l’acidité de la kératine du cheveu. Les huiles végétales le beurre de karité et la silicone retrouvés dans certains shampoings, et même l’excès de sébum du cuir chevelu, diminuent la prise de la coloration et l’adhésion des pigments au cheveu. Il ne faut donc appliquer aucun corps gras sur les cheveux avant la coloration et surtout ne pas en incorporer à son mélange

Avant la prestation couleur, il sera donc important de faire deux mousses avec le shampoing poudre minérale à l’argile de bentonite et coquille d’huîtres de Rodolphe & Co. Un corps gras ou un shampoing siliconé enrobant le cheveu sera un obstacle et empêchera la coloration de prendre, commente Rodolphe.

Comment faire l’application et déterminer le temps de pose?

Selon le pourcentage de cheveux blancs à couvrir, on ajoute de l’eau chaude, à 30, 40 ou 60 °C, mais jamais bouillante, à la teinte ou aux deux teintes choisies (précoloration et teinte désirée). Pourquoi ? Pour ne pas altérer la couleur ni les pouvoirs colorants des pigments.

L’acier inoxydable doit également être évité. Il peut oxyder le mélange ce qui dégradera la qualité et le pouvoir de la coloration. On lui préfère un bol en bois, plastique ou verre et un fouet en plastique ou silicone.

À l’aide d’un pinceau, on applique le mélange sur l’ensemble de la chevelure bien essorée ou séchée puis on couvre d’une charlotte pour éviter que la coloration ne sèche. Le temps de pose est de 3o minutes pour une précoloration avec Cuivre rouge/Burgundy ou Caramel, et de 60 à 90 minutes pour la seconde application (ou juxtaposition) de la teinte désirée.

On rince abondamment les cheveux à l’eau tiède sans toutefois faire de shampoing et on termine la prestation par un traitement hydratant soit avec le Masque de Rodolphe & Co. ou le conditionneur Greenleaf Botanique. La coloration végétale évolue grâce à l’oxydation à l’air. Elle continue de se fixer et de se bonifier durant deux ou trois jours, c’est pour cette raison qu’il ne faut pas faire de shampoing tout de suite, explique la coloriste et formatrice, Sylvie.

Comment bien colorer les cheveux blancs?

Si le pourcentage de cheveux blancs dépasse 30 %, il est préférable d’effectuer d’abord une précoloration soit avec la teinte Cuivre rouge/Burgundy pour un résultat final chaud ou avec la teinte Caramel pour un résultat final froid. En un premier temps, on va donc appliquer cette teinte avec l’eau et l’hydrogel à la bonne température (60 °C) et laisser poser pendant au moins 30 minutes avant de rincer et d’appliquer la couleur végétale souhaitée. La précoloration permet d’ajouter un pigment de base absent des cheveux blancs pour éviter, entre autres, un reflet verdâtre et permettre aux autres pigments de la teinte choisie de se fixer, précise Sylvie.

Formule pour une précoloration : 1 part de poudre + 1 part d’Hydrogel + 2 parts d’eau chaude à 60 °C

Par contre, avec un pourcentage de cheveux blancs inférieur à 30 %, on peut se permettre une seule application en combinant les couleurs.  La formule de coloration sera alors : ½ part de couleur de précoloration + ½ part de couleur souhaitée + eau chaude selon le protocole de la couleur choisie et un temps de pose de 60 à 90 minutes avec une charlotte.

Est-ce possible d’éclaircir ses cheveux avec une coloration végétale?

Quand on favorise une coloration végétale pure, donc qu’on fait le choix de respecter ses cheveux, c’est soit pour entretenir sa couleur actuelle, en accentuer les reflets ou encore obtenir un résultat plus foncé. En contrepartie, une coloration végétale ne permet pas d’éclaircir les cheveux puisque les poudres  végétales se mélangent simplement avec de l’eau, d’où son pouvoir soignant, souligne Sylvie.

Y a-t-il des erreurs à ne pas commettre avec la coloration végétale?

Même s’il s’agit d’une coloration naturelle absolument inoffensive pour la santé, il y a quand même certaines règles à suivre.

Autant on recommande l’application de la coloration sur les racines tous les mois, autant on la suggère plutôt aux deux mois pour les longueurs déjà colorés, conseille Rodolphe. Il est inutile de surcharger ses cheveux de plusieurs couches à toutes les semaines par exemple.

Bien que la décoloration puisse se faire sur certaines teintes, elle est absolument déconseillée, même en balayage ou mèches, avec les Noir/Black, Châtain intense/Deep chestnut, Châtain/Walnut et même Marron/Brown qui contiennent un pourcentage élevé de pigment bleu dû à la présence de poudre d’indigo provenant de l’Indigofera tinctoria. Pourquoi? L’indigo et la décoloration chimique ne font pas bon ménage. La décoloration fait ressortir les pigments jaunes du cheveu et, avec le bleu de l’indigo, cela donnera des reflets verts, explique Rodolphe.

Est-ce possible de faire un balayage avec une coloration végétale Rodolphe & Co.?

Bien sûr! Nous recommandons notre poudre éclaircissante minérale (Mineral Whitener) à l’argile blanche naturelle à 95 %. Elle est sécuritaire et douce pour les cheveux.

Il est primordial de ne jamais utiliser un produit de décoloration synthétique enrichi en picramate de synthèse qui peut dégrader considérablement la qualité du cheveu par la suite, explique Rodolphe.

Vous souhaitez prendre soin de vos cheveux dans une démarche de beauté saine, éthique et durable ? La réponse est Organic Infused Colors en salon de coiffure et Greenleaf Botanique  à la maison. Ces deux lignes sont 100 % végétales, naturelles et bios, et sont certifiées Cosmos Organic par Ecocert.

Rodolphe & Sylvie de la gamme Rodolphe & Co.

Vous aimeriez en connaître davantage sur la gamme Rodolphe & Co. ?

Voici l’adresse courriel : info@i3distribution.com

 

Écrit par
More from Sylvie Boulet
10 astuces pour en finir avec les cheveux électriques
L’hiver est la saison par excellence des cheveux électriques. Voici donc 10...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.