La calvitie

Alopécie= perte de cheveux/Androgène= hormones masculines

En ce temps-ci de l’année, je note un léger vent de panique, autant chez les hommes que chez les femmes, car, en salon de coiffure, on me parle très régulièrement de cheveux qui tombent plus qu’à l’ordinaire. En effet, la perte de cheveux, aussi appelée « calvitie », dérange énormément les clients et les inquiète au plus haut point. L’homme semble voir sa tête se dégarnir plus que d’habitude et la femme, quant à elle, remarque un manque de volume assez important lorsqu’elle se coiffe. Elle s’aperçoit également que ses tempes se dégarnissent quelque peu et qu’elle se retrouve avec une quantité inhabituelle de cheveux dans les mains, au moment de son shampoing.

Le cheveu vit en trois phases.

Saviez-vous que nous retrouvons entre 100 000 à 150 000 follicules pileux sur notre tête et que le cheveu a trois phases ? Voici son cycle de vie :

1— La phase anagène, cette phase de croissance dure de deux à six ans (80 à 90 % de nos cheveux se trouvent dans cette phase) ;

2— La phase catagène est la phase de stabilité du cheveu qui dure une à trois semaines (1 à 3 % de nos cheveux s’y retrouvent) ;

3— Finalement, la phase télogène, soit au moment où nos cheveux tombent.

Pourquoi perd-on nos cheveux ?

C’est normal d’en perdre et il est important de savoir qu’une personne sur deux souffre de calvitie.

Du côté des femmes, le débalancement hormonal est très significatif. Jusqu’à 20 % des femmes vont souffrir de calvitie dans leur vie après la ménopause, à cause du surplus d’hormones masculines (androgène) et de la génétique (soit une phase anagène plus courte), bien évidemment !

 Du côté des hommes, la génétique en est souvent la cause. Observer du côté de votre grand-père et de votre père peut vous donner une bonne piste au niveau de l’hérédité.

Après la puberté, l’homme produit plus de testostérone et celle-ci est ensuite transformée en DHT (dihydrotestostérone), laquelle est responsable de la perte des cheveux.

À quel âge la calvitie commence-t-elle ?

La calvitie peut arriver à tout âge donc, elle n’a pas d’âge !

On associe souvent le port de la casquette avec la calvitie. Messieurs, prudence avec votre casquette portée souvent trop serrée, car cela provoque un manque de circulation sanguine au niveau du cuir chevelu, ce qui pourrait aboutir à une perte de cheveux prématurée.

 Et les hormones là-dedans ?

 Chez la femme, la calvitie peut aussi survenir à tout moment. Les raisons peuvent être multiples : en période de stress ou post-accouchement, lors de problèmes de glande thyroïde, par le port de chapeaux et chignons, en raison d’une mauvaise alimentation, d’une perte de poids rapide ou de changements hormonaux.

Comment s’en sortir ?

Malheureusement, il n’y a pas de formule miracle. Par contre, il existe des traitements naturels, des suppléments, des tisanes, des shampoings ainsi que des traitements à se faire à la maison, mais on ne doit cependant pas s’attendre à des résultats extraordinaires. Être préventif peut vous aider à être moins inquiet.

Voici des produits qui peuvent vous aider à soulager la perte de cheveux : 

 

De la levure de bière (vitamine B) qui stimule la pousse des cheveux, à prendre en comprimés ;

Une tisane « détox » à base d’ortie, de prêle, d’achillée, de calendula, d’anis et d’orange, selon ma naturopathe Valérie Pelletier, fondatrice de « Passion Herbale » à Sutton;

L’huile de ricin stimulerait la pousse des cheveux.

Dois-je en parler à mon médecin ?

Si la perte de vos cheveux semble trop vous inquiéter, il est toujours sage d’en parler à votre coiffeur, mais aussi à votre médecin.

Et ne négligez pas les points suivants, ils peuvent faire une grande différence:

  • Faire vérifier votre glande thyroïde par votre médecin ;
  • Faire des exercices de stimulation de votre cuir chevelu afin d’activer la circulation sanguine ;
  • Avoir une bonne alimentation et bien vous nourrir ;
  • Intégrer l’exercice à votre routine santé ;
  • Brosser vos cheveux afin de les faire bouger et respirer. Bonne émission, Sylvie xox

Écrit par
More from Sylvie Boulet

Soins Corporels L’Herbier au Mont St-Grégoire

Une découverte beauté au Mont St-Grégoire, en Montérégie. La première fois que...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *